Le couteau de poche, accessoire de mode raffiné ?

par James
0 commentaire

Le couteau est l’un des tout premiers objets créés par l’Homme. A l’origine, ce n’était qu’une pierre, souvent un silex, mais il avait le même objectif que le couteau que nous connaissons aujourd’hui : couper des choses et chasser.

Au fil du temps, il a bien évolué, jusqu’à devenir aujourd’hui un élément incontournable de notre quotidien. Si certaines personnes ne s’en servent que pour manger, d’autres les collectionnent.

Couteau de cuisine, couteau à beurre, couteau de poche, mais aussi poignard, il s’est décliné sous plusieurs formes, et a même des cousins : les épées et les catanas.

Les meilleurs couteaux de poche

Le couteau de poche est un accessoire utile au quotidien. Il permet de défaire un noeud ou de couper quelque chose si l’on n’a rien d’autre à disposition.

La plupart du temps, le couteau de poche est utilisé par les randonneurs ou scouts car il est pratique et ne prend pas de place. En effet, il est repliable : la lame se range dans le manche.

Si cela peut sembler basique, il existe pourtant de très nombreux couteaux de poches tous très différents les uns des autres. Certains sont bien plus raffinés et luxueux que d’autres.

Pour trouver un couteau de poche haut-de-gamme, il faut prendre en compte le poids, la taille, la matière, leur facilité d’utilisation et leur rapport qualité/prix.

D’après ces critères, les meilleurs couteaux pliables que l’on peut trouver sur le marché sont :

  • Spyderco Tenacious : il a une forme atypique, faisant de lui un couteau unique. Soit on l’aime, soit on le déteste, mais une chose est sûre : malgré sa lame épaisse, il est très coupant.
  • Böker Haddock : c’est un couteau moderne, avec un manche en plastique. Pour un couteau de poche, c’est assez rare.
  • Böker Optima : c’est un long couteau avec un manche en bois. Il plaira aux amoureux de la nature et aux collectionneurs.

L’importance de la matière du couteau

La lame est faite en acier, mais le manche peut être fait de différentes matières, et c’est cela qui fait le charme d’un couteau.

Le manche peut être en bois, en os, en ivoire, en pierre, en plastique ou en caoutchouc. Cette matière a généralement un gros impact sur le prix du couteau, mais aussi sur son utilisation.

Un couteau en caoutchouc ou en plastique est généralement réservé aux foyers pour manger. Ils sont peu chers et moins solides que les autres, ils sont donc efficaces pour manger, mais rien d’autre.

Dans les cuisines professionnelles, il est courant de voir des couteaux en pierre : contrairement aux autres, ils sont solides et ont une très bonne qualité.

Enfin, les couteaux utilisés par les randonneurs ou chasseurs peuvent être en bois, contrairement au couteau suisse qui est très souvent en plastique ou en métal. Le couteau de poche d’un Indiana Jones en herbe, en gros !

L’histoire du couteau

Le couteau a bien évolué au cours de l’histoire. C’est un univers très large. Certains servent à manger, d’autres à cuisiner, mais certains aussi pour bricoler. Il peut même devenir une arme.

Le couteau n’est pas qu’un simple objet du quotidien : c’est un accessoire qui a toujours été à la mode et au centre de la vie des Hommes.

La capitale de la coutellerie, c’est Thiers, une ville de 10 000 habitants située en Auvergne. La fabrication des couteaux a commencé dès le moyen-âge, mais c’est en 1850 que cette industrie a pris de l’ampleur.

Des dizaines d’usines étaient installées dans la ville, pour seule fonction de fabriquer des couteaux, qui allaient ensuite être distribués partout dans le monde.

Encore aujourd’hui, certaines usines sont en fonction. 80% des couteaux utilisés en France sont fabriqués à Thiers. C’est le cas du couteau de poche breton, très connu.

En effet, la Bretagne a toujours été une région consommatrice de couteaux de poche. Ils étaient essentiellement utilisés par les marins. Il existe des couteaux au nom de la région, mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, ils sont majoritairement fabriqués à Thiers.

Le couteau est un élément important dans nos vies. Sans lui, tout serait bien plus compliqué. Un festival a été organisé à son honneur : Coutellia. Sans surprise, il se déroule à Thiers, pendant un weekend, et il réunit plus de 200 professionnels, en 6 000 visiteurs.

Related Articles

Laissez un commentaire