Avis sur l’album : Insula Orchestra Accentus

Il faut une sensibilité à fleur de peau pour diriger l’œuvre la plus crépusculaire de Mozart son « Requiem ».

Il  fut composé à la fin de la vie du génie à la demande du comte Walsegg qui voulait rendre un dernier hommage à son épouse.  Cependant, si c’était un travail de commande, il n’en demeure pas moins que l’intensité, la dramaturgie, l’intensité laisse à penser que Mozart a écrit ce chef d’œuvre pour lui même tant l’œuvre est intense, forte en émotion comme en passion. Nul besoin d’avoir la foi pour se laisser emporter par les harmonies et les chants somptueux qui sont devenus familiers aux mélomanes.

  • Mozart : Requiem
    19,20 €

C’est aussi à cause de la familiarité du public avec ce chef d’œuvre que l’exercice de diriger et d’interpréter ce « Requiem » est risqué. Il faut avouer que l’enregistrement de ce masterpiece  par Insula Orchestra Accentus, placé sous la direction subtile de Laurence Equilbey, paru chez Naïve est parfait.

À la direction tout en finesse d’Equilbey, s’ajoute les voix à l’unisson de la grande Sandrine Piau, de Sara Mingardo, Werner Güra et Christopher Purves.

Le tout donne un album « chair de poule » et ces derniers sont plutôt rares.